Je m’appelle Vivian Gyasi Sarfo et je viens du Ghana. Cela fait 16 ans que je survis à un cancer du sein.

Je témoigne ici parce que je veux éliminer la stigmatisation, les mythes et les idées reçues qui entourent le cancer du sein. Je veux être une preuve de survie.

Visual Diary

19 octobre 2021

Malgré les fissures, j’ai résisté

On m’a diagnostiqué un cancer du sein de stade 1 lors d’analyses faites à l’occasion d’une courte maladie. En tant que personne vivant avec l’hypertension artérielle, je ne savais pas comment j’allais pouvoir aussi lutter contre le cancer. J’avais peur à cause de la stigmatisation et des implications désagréables associées au cancer du sein, en termes de décès et de souffrance. Je me sentais confuse au regard de mon diagnostic, cherchant toujours des alternatives à la chirurgie. L’impact de cette nouvelle m’a poussée à m’isoler de mes proches. Je me sentais comme un miroir brisé, incapable de me voir clairement.

vivian_sarfo-diary_photo_1-2200x1223.jpg

REFUSER LE TRAITEMENT DE MON CANCER DU SEIN ÉTAIT COMME UN MIROIR FISSURÉ QUI NE ME PERMETTAIT PAS DE ME VOIR CLAIREMENT. PHOTO CRÉÉE : JUIN 2021, BREAST CARE INTERNATIONAL, KUMASI, GHANA

Visual Diary

19 octobre 2021

Je choisis la vie plutôt que les effets secondaires et la stigmatisation

L’accompagnement psychologique m’a permis de trouver le courage de démarrer la chimio, qui a été dure. Je me sentais faible, agitée, j’ai eu des vomissements. Ma peau a changé de couleur et j’ai perdu mes cheveux et mon appétit. Les factures médicales élevées m’ont obligée à fermer ma boutique. J’évitais de me montrer en société en raison des superstitions et de la stigmatisation au sein de ma communauté, des phénomènes que je retrouvais également los de mes visites au centre spécialisé dans l’hypertension. J’ai finalement été opérée avec succès, après des retards dus à mon hypertension, et on m’a donné un sein artificiel, qui me redonne confiance chaque fois que je le porte.

vivian_sarfo-diary_photo_2-2200x1223.jpg

UNE PHOTO DE MON SEIN EN SILICONE QUI ME DONNE CONFIANCE À CHAQUE INSTANT. 3 JUIN 2021, KUMASI, GHANA

Visual Diary

19 octobre 2021

J’ai préféré la cicatrice aux soins palliatifs

L’accès à des soins de qualité joue un rôle majeur dans la survie. Après mon opération, une fois la cicatrice estompée, je me suis sentie à nouveau femme à part entière. Je n’avais plus mal, ma peau s’est améliorée, mes cheveux ont bien repoussé. Je me suis sentie intrépide et je pouvais désormais sortir en société, travailler, m’occuper de ma famille et vivre comme n’importe qui. Ma cicatrice me donne de l’espoir et le courage de vivre sans crainte, tout en me rappelant que le cancer du sein ne devrait pas être un arrêt de mort.

vivian_sarfo-diary_photo_3-2200x1223.jpg

UNE PHOTO DE MA CICATRICE VIEILLE DE 16 ANS APRÈS L’ABLATION TOTALE DE MON SEIN DROIT. 31 MAI 2021, DANS LES BUREAUX DE LA PEACE AND LOVE SURVIVORS ASSOCIATION (PALSA), KUMASI, GHANA

Visual Diary

19 octobre 2021

J’ai encouragé la participation significative

La stigmatisation, les mythes et les idées reçues autour des MNT suscitent la peur chez de nombreuses personnes, notamment celles qui viennent de recevoir un diagnostic. Dans notre région du monde, les personnes atteintes de plusieurs maladies chroniques ont du mal à se faire accepter par leurs familles et leurs communautés. On les qualifie généralement de sorcières et elles font l’objet de discriminations au travail, à la maison et en société. Par exemple, une femme à qui on venait de diagnostiquer un cancer du sein et que j’ai guidée pendant son traitement, a perdu son emploi à cause de la stigmatisation. J’ai donc rejoint Breast Care International pour aider à démystifier les idées reçues au sein de nos communautés.

vivian_sarfo-diary_photo_4-2200x1223.jpg

UNE PHOTO DE PERSONNES VIVANT AVEC DES MNT QUI DEMANDENT AU GOUVERNEMENT, AUX CHEFS TRADITIONNELS ET AUX DÉCIDEURS POLITIQUES UNE PARTICIPATION SIGNIFICATIVE LORS DE LA MARCHE POUR LA GUÉRISON ORGANISÉE TOUS LES ANS AU GHANA. 27 OCTOBRE 2018, TAMALE, RÉGION NORD - GHANA

Visual Diary

19 octobre 2021

Je choisis d’aider les autres grâce à mon expérience personnelle

Je partage mon expérience pour briser les idées reçues et réduire les diagnostics de cancer du sein à un stade avancé. Je montre ma prothèse pour prouver que l’on peut survivre au cancer du sein lorsqu’il est détecté à un stade précoce, je parle de mon expérience de l’hypertension et je donne des conseils sur la gestion de maladies chroniques multiples. J’appelle à la mise en place d’un plus grand nombre de programmes de partage d’expériences vécues auprès du public et de partenariats entre les dirigeants locaux et les organisations communautaires afin de lancer des activités communautaires de sensibilisation et de dépistage des MNT. Enfin, je réclame pour les personnes vivant avec des MNT une formation sur la manière d’aider les personnes nouvellement diagnostiquées au sein de leur communauté.

vivian_sarfo-diary_photo_5-2200x1223.jpg

UNE PHOTO DE MON TÉMOIGNAGE LORS D’UNE ACTIVITÉ DE SENSIBILISATION COMMUNAUTAIRE LE 13 JUILLET 2019, À BAYEREBON, GHANA

Carnets MNT


En tant que personne vivant avec de l'hypertension et un cancer du sein depuis 16 ans, je souhaite partager mon histoire afin d'effacer la stigmatisation, les mythes et les idées reçues qui prévalent dans nos communautés. Je veux être une lueur d'espoir pour toutes celles et ceux qui vivent avec le cancer du sein et d'autres MNT.

Vivian Gyasi Sarfo, expérience vécue de plusieurs maladies chroniques, Ghana

À PROPOS DES CARNETS MNT

Les Carnets MNT utilisent des approches multimédia riches et immersives pour partager un vécu afin de susciter le changement, en utilisant un format de discours public.

Découvrez les Carnets MNT

Visuel icon Modina Khatun

Modina Khatun

Audio icon Christopher Agbega

Christopher Agbega

Audio icon Snehal Nandagawli

Snehal Nandagawli

Visuel icon Nkiruka Okoro

Nkiruka Okoro

Texte icon Sabiha Khan

Sabiha Khan

Texte icon Noura Arnous

Noura Arnous

Visuel icon Jotham Johnson

Jotham Johnson

Visuel icon Benjamin Olorunfemi

Benjamin Olorunfemi

Texte icon Maryanne Njuguna

Maryanne Njuguna

Texte icon Mariana Gomez

Mariana Gomez

Texte icon Karmila Munadi

Karmila Munadi

Texte icon Grace Achodo

Grace Achodo

Texte icon Joselyne Simiyu

Joselyne Simiyu

Texte icon Edith Mukantwari

Edith Mukantwari

Visuel icon Anita Sabidi

Anita Sabidi

Visuel icon Lucía Feito Allonca

Lucia Feito Allonca

Visuel icon Neema Mohamed

Neema Mohamed

Visuel icon Oduor Kevin Otieno

Oduor Kevin

Texte icon Takwe Boniface Njecko

Takwe Boniface Njecko

Texte icon Joseph Rukelibuga

Joseph Rukelibuga

Texte icon Brenda Chitindi

Brenda Chitindi

Texte icon Ashla Rani MP

Ashla Rani MP

Texte icon Chitrika De Mel

Chitrika De Mel

Texte icon Wendy Reaser

Wendy Reaser

Visuel icon Robert Onyango

Robert Onyango

Visuel icon Amber Huett-Garcia

Amber Huett-Garcia

Visuel icon Linh Nguyen Ha

Linh Nguyen Ha

Audio icon Omar Abureesh

Omar Abu Reesh

Visuel icon Mirriam Wakanyi

Mirriam Wakanyi

Texte icon John Gikonyo

John Gikonyo

Texte icon Samuel Kumwanje

Samuel Kumwanje

Audio icon Liz  Owino

Liz Achieng Owino

Visuel icon Mazeda Begum

Begum Mazeda

Visuel icon Gloria Haro

Gloria Haro

Visuel icon Katherine Berkoh

Katherine Berkoh

Texte icon Jean Marie Blaise Migabo

Jean Marie Migabo

Visuel icon Rohan Arora

Rohan Arora

Audio icon Allison Ibrahim

Allison Ibrahim

Texte icon Jaime Barba

Jaime Barba

Audio icon Seema Bali

Seema Bali

Texte icon Shamim Talukder

Shamim Talukder

Texte icon Michael Donohoe

Michael Donohoe

Texte icon Adjo Rose Lankou

Adjo Rose Lankou

Visuel icon Salome Agallo

Salome Agallo

Visuel icon Ama Quainoo

Ama Quainoo

Visuel icon Vivian Gyasi Sarfo

Vivian Gyasi Sarfo

Visuel icon Lion Osarenkhoe Chima-Nwogwugwu

Lion Chima-Nwogwugwu diary

Texte icon Jazz Sethi

Jazz Sethi

Texte icon Stephen Ogweno

Stephen Ogweno

Visuel icon Betsy Rodriguez

Betsy Rodriguez

Le thème actuel est

L’impact des prestataires de soins de santé sur mon parcours avec des MNT.

Consulter les Carnets